Picc Line

GUIDE PRATIQUE

EN RADIOLOGIE VASCULAIRE INTERVENTIONNELLE

 

PICC Line

Peripheric Inserted Central Catheter :

C’est un cathéter veineux inséré dans une veine périphérique profonde du bras, dont l’extrémité est placée à la terminaison de la veine cave supérieure.

 

Indications :

* Capital veineux précaire

* Nécessité accès veineux continu

* Gros débit (greffe moëlle)

* Chimiothérapie en urgence

* Antibiothérapie long cours (endocardite, otite maligne, spondylodiscite)

* PAC (Porth à Cath) indisponible

* Nutrition parentérale > 15 jrs

 

Permet l’injection de :

* Produits irritants : pH bas ou haut

* Produits à osmolarité élevée

* Produits sanguins

* Produits de contraste à haut débit pour l’imagerie médicale (polyuréthane)

* Injection pdc OK (5cc/s) rinçage+++

 

Permet les prélèvements sanguins.

 

Mode d’utilisation :

Durée : quelques semaines à 6 mois, pas de limite théorique.

Perfusion continue avec garde veine ou discontinue avec obturateur

En milieu hospit alier ou domicile

Branchement : voie veineuse centrale = manipulation stérile (10 minutes)

Rincage : 10cc sérum physiologique en pression positive avant et après chaque utilisation.

Changement du pansement et du Stat Lock : 1x / semaine, plus souvent si souillure. Nécessite 30 minutes.

 

Matériel :

Cathéter de 45/50/55 cm, embout vissable.

Ailettes de fixation à la peau (Stat Lock)

Au choix:

– Silicone (valve distale / pas de clan proximal, basse pression) ou polyuréthane (clan proximal / pas de valve distale, haute pression )

– Diamètres de 4, 5 ou 6 French

– Simple / double / triple voies

– (+/-) valve

 

Conditions de mise en place :

Mêmes conditions que pour un cathéter veineux central (SF2H 2011)

Précautions barrières maximales : asepsie type chirurgicale

 

Mettre à droite ou à gauche ?

 

Choix du côté : non symptomatique, côté opposé à :

• Curage axillaire

• Pacemaker, précédent KT

• Hémiparésie

• Fistule Artério Veineuse

• Algodystrophie

• Côté dominant

 

MISE EN PLACE :

* Friction chirurgicale des mains de l’opérateur

* Tenue chirurgicale de l’opérateur : Cagoule, masque chirurgical, casaque chirurgicale stérile, gants chirurgicaux stériles.

* Préparation cutanée du patient : Préparation de la zone de ponction de l’épaule au coude : détersion, rinçage, séchage, antisepsie avec antiseptique alcoolique.

* Champ stérile large troué

* Charlotte de scopie

* Capotte d'échographie

* Changement de gants avant ouverture du Kit.

* Rinçage du matériel (KT, Aiguille, Désilet, Guide).

 

Ponction :

Choix de la veine

* Au dessus du pli du coude (mobilité ++)

* Le plus bas possible (hématome)

* Basilique > humérale > céphalique (risque thrombogène, crosse difficile à franchir, il y a aussi davantage de problème de spasme ou de thrombose veineuse au niveau de la crosse de la veine céphalique)

* De « bas en haut » et de « dedans en dehors »

 

Ponction échoguidée avec un garrot veineux (à ne pas oublier avant de passer le fil guide)

* Pas de ponction transfixiante

* Pas de ponction artérielle (TP)

* Ponction à l’aiguille fine 21 gauge

 

Mise en place d'un fil guide.

 

* Anesthésie locale (Un opéateur expérimenté, sûr du point de ponction peut commencer par l'anesthésie locale avec par conséquent une altération de l'image échographique)

* Mise en place d’une gaine pelable après un élargissement du point de ponction par une lame Bistouri

* Mesure de la longueur du cathéter :

Repère sur le guide à sa sortie du désilet.

Le bout se projetant sur le bord inférieur de la bronche souche droite (en inspiration profonde).

Diminuer 4 cm de la longueur mesurée, qui correspondent à la partie surajoutée du désilet.

* Mise en place du cathéter :

Si difficulté pour retrouver le trajet (fausse route vers la jugulaire ou plicature), mise en place du guide sortant quelques cm du bout du cathéter. Une inspiration lors du passage au confluent veine sous clavière et veine jugulaire pourrait aider la * procédure. Certains opérateurs incurvent le bout du guide manuellement afin de pouvoir le guider plus facilement.

* Peler la gaine (Le cathéter ne pouvant plus avancer aux derniers centimètres car il devient plus épais)

* Rinçage à l'eau

* Contrôle en scopie (Vérifier l'absence de complication à type de plicature du cathéter)

* Fixation à la peau par un Stat Lock

 

 

LES COMPLICATIONS :

Cathéter thrombosé :

– complication la plus fréquente +++ : 10%

– KT sans valve > KT avec valve

– Perfusion continue > Perfusion discontinue

– Importance +++ de l’entretien (rinçage)

Solution :

– Fibrinolyse du KT (Urokinase)

– Remplacement de KT sur guide.

Infection :

Cliniquement : inflammation cutanée au point de ponction / signes systémiques de bactériémie

Conduite à Tenir : Retrait du KT et mise en culture, Hémocultures

Thrombose veineuse:

– Taux : 2 à 5%, 2.4% dans la série de Vidal

– Survient au cours des 15 premiers jours

– Clinique : oedème, cordon veineux induré

– Diagnostique échographique

– Traitement : AINS, HBPM, +/- retrait

 

Avantages du PICC / Voie Veineuse Centrale:

– Pas de complication à la pose : pas de pneumothorax, pas de ponction carotidienne, pas de C.I. d’hémostase

– Utilisation de moyenne-longue durée

– Confort pour le patient = Voie veineuse d'insertion périphérique, retour à domicile

– Taux de complication comparable

– Retrait facile en cas de complication

Succès d’un PICC :

– Pose : 20%

– Utilisation et Entretien : 80%

Les problèmes surviennent généralement après la pose !

 

Recommandations de la Société Française de Radiologie et sa Fédaration de Radiologie Interventionnelle.

 

 

 

Remerciements :

Dr Bezerra Andréa

Copyright © All Rights Reserved. Remarques ou suggestions : maher_sahnoun@yahoo.fr